pingouin semblant sourire pour la photo
Will Burrard-Lucas

Will Burrard-Lucas | UK

« L’Afrique est le lieu où je peux m’épanouir pleinement, me rapprocher de la nature, partir à l’aventure, vivre en famille et simplement être libre d’être moi-même. »

Le britannique Will Burrard-Lucas est photographe animalier. Sa passion pour l’Afrique et sa faune prend racine dès son plus jeune âge, alors qu’il passe une partie de son enfance en Tanzanie. Quinze ans plus tard, alors qu’il est étudiant, l’émergence d’appareils numériques à prix abordables incite Will à se mettre à la photographie. Très rapidement, son nouvel intérêt pour la photo fusionne avec sa passion pour la nature, le poussant à voyager pour immortaliser la faune chaque fois qu’il en a l’occasion. En parallèle, il partage ses images sur Internet et crée sa marque. En 2010, ayant posé les fondations de son entreprise, il saute le pas pour devenir photographe animalier à plein temps. Autant que possible, Will cherche à entretenir la proximité avec ses sujets sauvages et utilise un objectif grand-angle pour capturer des perspectives plus intimes. À ses débuts, il commence par ramper jusqu’à des espèces inoffensives, comme les suricates. Mais, son rêve est d’approcher les espèces africaines emblématiques, comme le lion ou l’éléphant. Pour y parvenir, il conçoit en 2009 un buggy télécommandé avec appareil photo intégré qu’il baptise « BeetleCam ». Ce dispositif fait rapidement ses preuves et aujourd’hui encore Will l’utilise pour offrir de nouvelles perspectives à son travail. Suivra le développement de capteurs qui détectent les animaux et déclenchent automatiquement ses appareils. Le déploiement de ces « pièges photographiques » sur plusieurs semaines voire plusieurs mois lui a permis de capturer des clichés rares et inédits de la faune nocturne. En 2014, Will fonde Camtraptions Ltd afin de commercialiser ses inventions sous forme de dispositifs distants et pièges photographiques destinés aux photographes et cinéastes du monde entier. Will s’est toujours efforcé d’utiliser les nouvelles technologies pour repousser les limites de la photographie animalière. À mesure que les appareils numériques ont évolué, les avancées en termes de sensibilité ont finalement permis de photographier la faune de nuit, une chose auparavant inconcevable. Cela a incité Will à se lancer dans un projet à long terme visant à révéler la vie nocturne de la faune africaine grâce à des outils comme ses pièges photographiques et la BeetleCam. En 2017, le portfolio de Will, intitulé « African Wildlife at Night » remporte le premier prix des Sony World Photography Awards dans la catégorie « Natural World ». La même année, Will se lance dans un nouveau projet intitulé « Land of Giants », en partie financé par une subvention de Sony. L’objectif de ce projet, en collaboration avec Tsavo Trust et Kenya Wildlife Service, est de mettre à l’honneur les derniers éléphants emblématiques d’Afrique dont les défenses frôlent le sol. En 2019, le beau-livre « Land of Giants » est publié pour soutenir la fondation Tsavo Trust. Cette même année et grâce à son système Camtraptions, Will capture les premières images haute qualité d’un léopard noir africain qui fera l’objet d’un nouveau livre à paraître en 2020. La préservation est depuis longtemps une motivation majeure du travail de Will. Au fil des ans il a collaboré avec plusieurs ONG comme WWF, African Parks et ZSL. À travers ses images, Will souhaite inciter les gens à célébrer et à conserver les merveilles naturelles de notre planète.

Le matériel de Will

Les histoires de Will